Il y a deux lettres dans l’alphabet qui se ressemblent et qui s’appellent pareil, je ne sais pas pourquoi (why). I comme une autre, mais grec.
Ce plaisir que j’ai à ne pas les confondre dans ton prénom. J’ai souvent peiné à mettre les i sur les bons points dans l’orthographe des mots en français. Sauras-tu le plaisir que j’ai à ne les jamais désordonner, dans l’alphabet de ton surnom.
J’ai aussi pareil dans ma solitude mélangé nos deux noms hier soir. Et on serait enterrés pareil comme mes grands-parents en Europe, mais on mettra qu’un nom sur la tombe. Il n’y aura plus personne qui se souviendra de cette histoire de i grec. Et notre tombe en pierre comme une barque mal équilibrée  sombrera dans le sol, par le côté.

Publicités