Le bazar que je peux je le mets sur la table à roulettes d’un mètre carré je te mets un zouk du tonerre l’aide soignante elle s’en plaindra pour sûr. Ca la rend vivante la conasse se plaindre aux sourdes que nous sommes, dépouilles abandonnées par la vie mais pas tout à fait offertes à la mort. Je n’arrive plus à répondre avec vigueur je grogne et mon grognement prend une heure pour être intelligible alors que mon auditrice la conasse est partie déjà. Lettre dans une chambre sur la table. Des gens qui noient leur bonne conscience dans ma supposée qualité à les déchiffrer encore. Des ronds de papier toilette vide parce qu’on me torche à l’horizontal la matière organique que j’ai faite sous moi, à partir des odeurs de mort dans l’air de l’étage long séjour que j’ai longtemps respiré filtré digéré. des bouchons de bouteille plastique, partout. Un opercule.
J attends là dans ce désordre, je trouve ma place dans ce desordre avant que, dans le sens du second principe, je me désagrège complètement en l’entropie du monde.

Publicités