Il m’arrive encore de coucher avec de jeunes garçons, de 20 ou 25 ans, et ils s’éprennent. Du genre d’affection irrépresssible qu’on aurait pour une star internationale qui viendrait chanter dans un bourg de province, ils m’aiment pour dire « i was there ». Leur foutre sur mon ventre, un selfie monstrueux que je dissout dans le Dop, après l’étreinte. La beauté de mon corps envolée, c’est bien la mélancolie de mon âme qui les séduit, mes discours sur l’absurdité de l’existence et mes conseils littéraires que je copie sur d’autres. Je les rends intelligents du monde, ils m’offrent leur intérieur. Contrat tacite. Je les vire de ma vie avant qu’ils ne réalisent combien instable est la racine à laquelle ils se tiennent.

Advertisements