narvalo

mercredi clermont ferrand aller voir l’indien latino queue courbée en avant vers le bas, lèvre pulpée celle d’en haut. regard de sex addicted dans ce naked bar rue grenetta il est d’une tristesse énorme. un regard de mille chiens abattus.

je me dis encore un voyage de soumission à la réalité à la mélancolie à la nostalgie de toi qui n’est plus là. depuis quand déjà t’as kané. il reste plus rien de toi plus de mots d’expressions inventés de mots nouveaux nés tout à la mort tout est pourri indisponible pour le moment veuillez vous reconnecter plus tard.

je vais faire des photos du cheval de la marche à pied des baisers au ralenti. ou pas. (le « ou pas », c’était de nous je crois). faire semblant de t’aimer aussi de donner un sens à la vie revoir les pierres noires de Clermont Ferrand, un peu moins noires depuis. retourner au dessus de la coiffe de la statue en béton, derrière sa couronne observer la colline l’inversion de relief et fumer encore. 8 ans.

Publicités