identité aucune

j’ai relu un peu de sulivan ikky, mon livre de quand j’avais 17 ans.
on m’a filmé un jour, alors que je donnais un cours. j’avais tenu 5 minutes devant le dvd, devant moi nu jeté en pâture, faisant le show, pourri de gestes parasites, efféminé.
relire ce livre me faire le même effet, la même boule dans le ventre. comme si je devais avoir honte de ça, que j’avais mis les pieds dans le pays des écrivains, sans papier d’identité aucun. obligé de se cacher.
ce livre était caché dans mon ordinateur.
je dois le faire ressortir.

Publicités