A quoi sert de se mettre en couple ?

Vu l’échec (relatif) de mes pérégrinations amoureuses, que ce soit dans l’entêtement à avoir un petit copain fidèle ou dans celui d’en baiser plein d’autres (mais avec préservatifs), je me devais de réfléchir à la question de manière pragmatique.

Quelques éléments de réponse :

– partager le loyer, à condition qu’il ait un salaire

– le baiser ou se faire baiser par lui, à condition qu’il ait un salaire (ou alors faire l’amour gratuitement)

– faire les courses à deux, à condition qu’il ait un salaire

– ne pas avoir à entretenir des amitiés vénales pour partir pendant les vacances dans des résidences secondaires, à condition qu’il ait un salaire (et in extenso, une résidence secondaire)

– payer moins d’impôts, à condition qu’il ait un salaire (moins important que le vôtre)

– partager les tâches ménagères, à conditions qu’il ait deux bras (ou un salaire, ce qui lui permettra de payer une aide ménagère)

– perpétuer sa semence, à condition qu’il ait un vagin (ou un salaire pour s’en faire fabriquer un)Image

Bref, j’arrivais à la conclusion aboninable, qui lie inéluctablement la mise en couple à la solvabilité de son compagnon. N’étant pas matérialiste pour un sou (pour deux, à la limite), je décidais de redevenir célibataire.

L’amour et l’eau fraîche n’ont pas lieu d’être en temps de crise.

Publicités