Cathédrales de merde

Les cuvettes des waters modernes se dressent au dessus du sol comme la fleur blanche du nénuphar. L’architecte fait l’impossible pourque le corps oublie sa misère et que l’homme ignore ce que deviennent les déjections de ses entrailles quand l’eau tiréedu réservoir les chasse en gargouillant. Les tuyaux des égouts, bien que leur tentacules viennent jusque dans nos appartements, sont soigneusement dissimulés à nos regards et nous ignorons tout des invisibles Venises de merdes sur lesquelles sont bâtis nos cabinets de toilette, nos chambres à coucher, nos salles de bal, nos parlements.

In L’insoutenable légèreté de l’être, Kundera.

Publicités