Des hommes et de dieux, de Xavier Beauvois

Déçu.

C’est chiant comme la messe cette histoire ! Pour sûr, on partage l’ennui de ces moines trappistes ! Et ceux-là, quand ils ouvrent la bouche, en profitent pour réciter un dialogue d’une lourdeur extrème. Scène amusante : le chef de la police algérienne (ou le maire ?) qui se lève de sa chaise et, avant d’avoir atteint la fenêtre, lance un « Regardez cette foule dehors ! ».

Mais bien-sûr.

Ne me restait que le fantasme du petit boeuf, bear,  qui joue le rôle d’un moine… Très sexy en robe. Son nom n’apparaît sur aucun des castings de google. Quelqu’un le connaît ?

Et Lambert Wilson, en moine hypermétrope. Ses yeux grossis par les verres de lunettes font passer le temps.

Publicités