en attendant

Se tenait hier, à Decize, ma ville natale, 11 000 habitants, une représentation  de En attendant le sontge, adaptation du Songe d’une Nuit d’été.

Brook à Decize, il ne fallait pas la manquer.  Brook en plein air, avec une caravane, deux scènes, six comédiens en énergie 6 (sur une échelle de 6), en sueur, au crépuscule.

Ce fut la force de cette représentation, au milieu d’un chez moi que je n’avais jamais associé au théâtre. A l’art en général. Ces décors naturels, qui permettent à Puck de s’envoler, de bondir et s’accrocher au arbres, qui rendent douces les chutes des 4 amoureux, était justes et  d’une fantaisie bucolique.

Les piqures sur les jambes et les éphémères avalés mis à part.

En attendant le songe…

D’après le Songe d’une nuit d’été, de William Shakespeare

Mise en scène : Irina Brook

Traduction et assistante à la mise en scène : Marie-Paule Ramo

Avec : Hovnatan Avédikian (en alternance avec Cyril Guei), Vincent Berger, Jerry Di Giacomo, Cyril Guei, Gérald Papasian, Christian Pélissier, Augustin Ruhabura

Régie plateau et rôle de Philostrate : Gérard Carrier

Régie son et lumière : Thibault Ducros

Production déléguée : MCNN-Maison de la culture de Nevers et de la Nièvre

Advertisements