entropie

Le petit tambour de la vie, quand il rentre en réonnance avec celui de ton monsieur patate qui vit dans le ventre des gens exaltés, c’est bon.

La fin, ce fut dans la clio, la grise avec le toit ouvrant. On avait le choix, l’autoroute, ou la sortie prévue. La balieue et les soirées sordides, ou rebondir sur la mer.

j’aime bien partir à la mer. C’est chouette.

il a choisi la soirée sordide, je me rappelle, il n’a pas dit non, juste dit des choses. Et j’ai tourné. Est ce moi qui condisait ? je conduisait, il parlait, je ne répondais pas. Il a dit non, je n’ai pas dit oui à sa place. Je suis le seul coupable.

Le petit bonhomme a tambouré comme un (ta)boulet, parce que ça sonnait mal avec les vraies symbales de la vie.

Je les entends au loin. Je veux de nouveau le tambour de mon ventre.

J’écris pour me souvenir, de toi. Ce qui me plaît, m’a plu et me plaira c’est ton menton, ton regard ta beauté seule et simple beauté charme très grand qu’on eut dit infini. Comme j’aimerais faire du saut à l’élastique ou du parapente dans la fossette de ton menton.

Ce que je détestais et je l’écris en gros pour m’en souvenir c’est que tu ralais que tu me montrais de moins en moins d’indice de l’amour que tu me portais etc etc.

fin[2]

Puis vint le jour où, découverte l’absurdité, du monde et du reste, c’est de la sienne d’existence qu’on se dit qu’elle est absurde. Qu’on n’ est pas si brillant, qu’on a érit parce que d’autres nous ont tendu leur grammaire, qu’on a dessinné parce que la mâitresse a esquissé les contours, qu’on a joui si bon et si fort parce qu’on nous a bien caressés. Que seuls on ne vaut rien. Impossible de se retourner vers l’hermitage pour combattre l’absurde.

fin[3]

Je n’ai jamais attendu le contrecoup.  Ca se paserra et nous verons après, ce n’est pas moi. C’est le contrecoup qui est intéressant. Le ouf il s’est cassé ou le « oh la la qu’est ce qu’il m’arrive ? » ou la « ouais à voir… »

fin[4] Vivre sans toi c’est pas possible c’est comme faire des macarons aussi bons que ceux de Ladurée.

Advertisements