Music Hall, aux Bouffes du Nord.

Deux découvertes ce soir. Fanny A, en chair et en os, en voix et volutes, de fumées, de petite artiste faussement grandiose et fascinante. Grande. Ce qui se dit d’elle est vrai.

Mais quelle histoire ?!

Jean-Luc Lagarce, l’auteur, qui sent le Beckett. Je dois lire Lagarce.

Music Hall, mise en scène de Lambert Wilson, au Théâtre des Bouffes du Nord, 12€.

Advertisements