life’s unfair

quelque chose dans le regard de la clodo régulière de la ligne 7, ou dans la trajectoire de l’urine d’un autre qui pisse à côté, un relent différent de jasmin à l’entrée dans le lycée, ou encore ce reflet frileux  néanmoins fleuri du parc  dans le rétroviseur du camion qui livrait les crêpes au jambon à la cantine

qu’on ne se trompe, je sais voir dans les signes, et je pressens que la réalité, quelles que soient ces initiales, me préparent un vrai coup de prostituée.

je l’écris ici, comme pour dire de façon antérieure je le savais.

et surtout, une lettre, insidueuse, capitale, muette, au milieu.

je le savais.

Advertisements