L’ordinateur est l’outil rêvé pour se vider l’esprit, et d’une façon bien moins traumatisante qu’un scrabble contre soi-même ou un puzzle. Prenez gmail, par exemple. Attendez que la boîte de réception atteigne 500 messages, ou plus si vous êtes joueurs ou très tristes. Choisisez un soir de grande détresse, amoureuse par exemple. Le sentiment de solitude n’est pas mal non plus.

Triez vos message par genre, supprimer les inutiles, suivez les liens qui ne sont pas cliqués, séparez les factures, lisez les non-lus, archivez le reste. Voici une occupation saine et utile

Mais hélas bien moins visible  et reposant qu’un suicide aux médicaments.

Publicités