Mon premier truffaut

Alacrité visuelle.

Les bons films se reconnaissent-ils dans leur capacité de ne jamais vieillir ? Banalité, soit.

Les Quatre Cents Coups, de F. TRuffaut, dans le cadre de la rétrospective éponyme, à la Filmothèque (Paris V). Gratuit avec la carte UGC illimitée (19,80 €/mois)

Advertisements

Une réflexion sur “Mon premier truffaut

Les commentaires sont fermés.