Quand je pense à Carla, je bande, je bande.

Il est des gens, dans ce monde profondément haïssable, qui dépassent certaines de mes limites de détestabilité primaire et infondée. Ils finissent non au cimetière de mon inimitié mais dans les limbes évidemment poussiéreuses du columbarium de mon in-amour avoué. C’est dire.

Un jour, ils deviennent chéris, et je ne sais pas pourquoi. Et parfois, si.

Vive Carla Bruni. La reine des connasses.

Vu chez les filles sourires.

Advertisements