Pick-pocket madrilènes

A Madrid,
Le 26 Avril 2008.
Chère Emilie,
Nous voici madrilènes pour la fin de la semaine.

La visite de la ville, son embassade de France, son consulat de France, son commissariat de Chambéri…
Tu ne me croieras pas si je te dis que, buvant nonchalamment un coca-cola Zéro, fumant une cigarette sans aucune culpabilité, on nous vola le sac devant nos yeux. Sans nous en rendre compte, le sac s’était comme sublimé, emporté par un pronom indéfini, suffisament invisible pour que nous ne le remarquions pas. Très dérangeant… Un espace qui est occupé par un objet, puis cet espace est vide. Shrödinger est sur la place Colon !
Madrid est le pays du pick-pocket. Nos visites des différents lieux sus-cités pour nous en convaincre, vu le nombre impressionnant d’autochtones et de touristes dépités que nous y rencontrâmes. Ils sont doués.

Le séjour n’est pas gâché, tout ceci n’est que paperasse. N’empêche.

Ils sont très doués…
A bientôt.

Parapluie.

Publicités