Joël Pommerat : Les Marchands, à Gennevilliers.

Tellement déçu*.

[*]2h de discours indirect au théâtre fait l’effet d’un play back à la radio : c’est amusant au début, ennuyant par la suite, soporifique pour finir.

Publicités

Une réflexion sur “Joël Pommerat : Les Marchands, à Gennevilliers.

  1. Anonymous says:

    même sentiment de déception pour moi, d’autant plus amer que la représentation de « au monde » (le 1er volet de la trilogie) m’avait véritablement envoûtée… comme quoi la magie du théâtre est fragile et les instants de grâce difficiles à reproduire!

    phil (clermont)

Les commentaires sont fermés.