Le roi est mort, vive le roi !

A Saint Léger des Vignes,
Le samedi 16 juin 2007.

Adieu, mon président,
Adieu mon roi,

qui, ce soir, retrouvera dès que sonneront les douze coups de minuit, son apparence de judiciable citoyen.
Mais j’entends par ici que tu es le digne héritier du Gaullisme, tout du moins dans la posture charismatique que tu fis prendre au siège de l’exécutif. Et j’entends aussi que, sans aucun doute, tu étais doué en politique internationale, qu’il n’y avait pas mieux que toi pour vendre des avions aux dictatures. Car perdre l’immunité, pour un ancien président, c’est comme enterrer un chanteur de variété : celui-là ne vient plus à la Star’Ac, mais on continue à acheter ses disques, à chacun des anniversaires de sa mort. La seule vraie question est celle du comportement de nos croque-morts du Sénat, qui pourraient empêcher l’exhumation judiciaire par une petite loi (lu dans le Canard Enchaîné).
De même Philippe Courroye, ce nouveau procureur de la juridiction dans laquelle est traitée cette histoire d’emplois fictifs à Paris qui, nommé juste avant l’élection présidentielle, déclarait :

« L’archéologie judiciaire ne répond pas aux attentes de nos concitoyens et participe au discrédit de la justice »

La belle mécanique est accordée, et si comme à leur habitude les journaux de masse tombent dans une nostalgie malsaine ou un silence salutaire à ton sujet, tu en sortiras sain et sauf. Avec l’assurance qu’à ta place, sous la couronne, trône un poète tel que tu le fus, amoureux des beaux maux et des belles phrases. Un philosophe de la France d’en bas, qui fait du sens commun ce doux refrain qui le fit élire par les pseudos républicains issus de l’UMP, des fascistes du FN, du MNR et du truc de De Villiers, mais surtout par les vraies gens, si sensibles à ces thèses populaires qui font notamment des étrangers des voleurs, des pédés des anormaux, des chômeurs des profiteurs etc
Tu as réussi à faire croire que le poste de Président de la République était une façade, une vitrine pour vendre des airbus (correction suite au commentaire de Clément). Tu le sais bien, n’importe qui dans la rue te le dira : « Ah, mais non, le président a pas tant de pouvoirs, il est là pour la diplomatie, c’est surtout le premier ministre qui… »
Amusante, la bêtise de ton peuple, qui oublie bien vite que tu n’es pas le grand-père philantrope, tel que tu te décris dans ton dernier discours.

Bon vent ! Je te hais de toute mon âme, mon seigneur !

Parapluie.

Advertisements

3 réflexions sur “Le roi est mort, vive le roi !

  1. Clément says:

    C’était pour vendre les Airbus de la coopération européenne EADS (Petit hommage à Noel Forgeard en passant).
    Les Boeings, c’est le américains, dure loi de la concurrence libre et non faussée!!! (hommage à la constitution européenne, paix à son âme)…

  2. méli-mélo says:

    Bien dit, et pour ma part l’archéologie judiciaire fait partie de mes attentes…

    PS dans les profiteurs, t’as oublié les profs, ces chiens qui ne bossent que 18 heures par semaine. Heureusement, le successeur va nous remettre au pas !

Les commentaires sont fermés.